Photos et témoignages 15 ans ONE

Quelques illustrations d’une soirée réussie, en particulier grâce à l’accueil de Michel Guglielmi, ancien directeur de l’ISARA et maître d’oeuvre du superbe complexe AGRAPOLE.

Le panel des intervenants répond aux questions de la salle
Le panel des intervenants répond aux questions de la salle
Anne planche à son tour devant Olivier et Sylvie, anciens ONE
Anne planche à son tour devant Olivier et Sylvie, anciens ONE
Yves  retrouve les animateurs des ateliers ONE du vendredi
Yves retrouve les animateurs des ateliers ONE du vendredi

Des témoignages à chaud de deux  participants actuels ONE :

 La conférence organisée à l’occasion des 15 ans de ONE fut pour moi une occasion pour entendre de nombreux témoignages sur les parcours professionnels des témoins, lesquels ont su rebondir, et s’épanouir.

 On retiendra pèle mêle sur le thème du changement: “Les ruptures de carrières doivent être acceptées comme celles de la vie “, “ j’ai trouvé un écosystème qui m’a permis de basculer “, “le hasard se provoque “, les changements permettent d’accepter la diversité “.

Bien entendu, il faut de l’envie: “ J’ai découvert que j’avais envie d’être patron”, “la linéarité correspond t elle à un désir ?“, “il faut accepter de se faire déplacer, connaître ses forces et ses faiblesses”, “je fais maintenant ce que j’aime”.

Et aussi de l’énergie pour changer: “ avec ONE, j’ai trouvé de l’énergie au travers d’un groupe”, “un ingénieur peut tout faire”.

Avec beaucoup de sérénité, PH Suatton, ancien DRH,  nous confie quelques recommandations: “ se préparer au changement, ne pas investir dans un rapport affectif mais contractuel avec son job, viser l’excellence professionnelle, s’adapter aux circonstances, mettre le nez dehors, réseauter”.

Enfin on citera, parmi les opportunités de changement la création ou reprise d’entreprise: Jacques, nous montre avec conviction l’aide qu’il a reçu du CLENAM pour la reprise d’une entreprise.

Martine de ITG nous a apporté les éclairages sur le portage salarial, qui permet à de nombreux ingénieurs de rebondir, sur le court ou long terme, en se consacrant pleinement à leur métier d’ingénieur.

Jean Luc Guyot, en conclusion: “ ONE a de belles années à vivre et toute sa raison d’être: CHAPEAU AUX ANIMATEURS”.

Bernard F.

Jean-Luc GUYOT, président URIS (IESF) ouvre la soirée
Jean-Luc GUYOT, président URIS (IESF) ouvre la soirée
Martine BRES de ITG
Martine BRES de ITG

————————– 

  L’association ONE fête ses 15 ans !  Pour cette soirée, l’association nous a proposé un thème et des intervenants ingénieur de Qualité, à la hauteur de son expérience.

 Le constat de Pierre-Henri SUATTON est que « les entreprises ne gèrent plus les carrières ! ». En conséquence, les relations entreprise/salarié ont fondamentalement changé. Et nous divulgue alors ses conseils plein de bon sens pour faire vivre sa carrière ou rebondir :

  •          Bien définir son projet professionnel (prendre le temps de l’analyse)
  •         S’adapter au changement, rester ouvert à la mobilité géographique
  •         Ne pas s’investir sur le plan affectif, rester sur le plan contractuel
  •         Mobiliser son réseau de connaissances, et faire du réseautage Professionnel
  •       Rechercher et accepter des aides extérieures (ONE)

          « Mettre le nez dehors » pour voir le marché du travail et bien positionner son offre de service.

 Sur le thème « La fin des carrières linéaires pour les Ingénieurs et Scientifiques ? », plusieurs intervenants ont donné leur témoignage:

  •   Selon Martine de ITG, le portage salarial facilite l’entreprenariat du consultant, et les transitions au gré de ses évolutions de carrière. Ce mode d’organisation étant « réservé à tous », il permet donc de ne conserver que le « meilleur » du consultant : la prospection et les missions.
  •    Isabelle  de CO NAISSANCES propose un accompagnement du changement, une aide à la définition de notre projet professionnel. Grâce à des groupes hétéroclites, ou du coaching individuel, on accepte de sortir du cadre habituel. On prend conscience de nos talents que l’on met en action.

« Un élagueur aide un directeur général à prendre de la hauteur. »

  •    Claire  a témoigné sur son propre exemple de carrière non linéaire. Ingénieur en recherche et développement en électronique, elle a ensuite créée sa société de puériculture, pour revenir à son coeur de métier comme consultante innovation et marketing produit. Claire a changé plusieurs fois de Métier pour des raisons familiales et géographiques. Sa clé de ses reconversions réussies : « Savoir faire des bilans de compétences ».
  •  Olivier a lui débuté aussi débuté dans l’électronique, et l’automatisme industriel pendant 15 ans. Puis il a eu l’opportunité de tout recréer dans la qualité chez 3M. « Rester curieux » et « Provoquer le hasard », voilà ses maitres mots qui lui ont permis encore de rebondir dans l’e-manufacturing chez Rolls Royce.
  •    Sylvie  a couvert 3 secteurs de métier chez Révillon (qualité, production, recherche et développement). Puis elle est revenue à la qualité pour le domaine du Céréal Bio équitable en Bolivie. C’est un autre exemple de carrière non linéaire qui continue dans le conseil et l’enseignement chez Isara

       .« Travailler son ouverture d’esprit, pour se créer nos Opportunités ! »

  •  Pour Yves, la non linéarité peut aussi apparaitre « sur le tard ». Après 10 ans en assistance technique de production, il s’est lancé dans le rachat d’une entreprise de chaudronnerie !
  •  Le parcours d’Anne est aussi atypique : ingénieur chimiste à l’ONU, puis au secteur vente d’études de marché pour OMIA. Lors de son expatriation en Suisse au siège aux départements marketing/communication, Anne a dû s’adapter aux changements de fonction, de culture et de taille « d’entreprise » (x20). Grâce à un bilan de compétences sur son « Écosystème environnant », elle a alors rejoint une startup des Technologies de l’Information !

Bref, « Il faut Oser ! S’ouvrir aux différences de culture ! ».

  •  Enfin, selon Jacques  « il ne faut pas se poser trop de questions.Et Marier Vie professionnelle et vie personnelle ! »

C’est ce vers quoi il a tendu, depuis les fonctions de chef d’atelier (Michelin), jusqu’à la direction d’une usine de plasturgie, et enfin la reprise d’entreprise avec des ancien gadzarts. « La carrière s’articule souvent autour de nos contraintes, à condition de faire preuve d’ouverture aux autres ! »

 Le débat qui a suivi, a été aussi très intéressant :

La diversité de parcours des intervenants montre qu’il ne faut pas se cantonner au seul côté scientifique !

La Génération Y a des rapports différents avec l’ entreprise. Elle n’est plus liée « à vie ». Ils transforment le travail, « ils consomment ». Ces différences ont des répercussions sur toutes les autres générations.

Les étudiants aussi ont des parcours très divers, c’est la génération « je zappe » !

 La non-linéarité des carrières est en réalité une source d’opportunités.

Cependant, « il est nécessaire de garder à l’esprit son Employabilité ! » nous rappelle Claire.

En conclusion, j’ai écouté les témoignages et les débats avec un grand intérêt, car les conseils sont judicieux.

Ensuite, le moment de partage autour d’un apéritif fut vraiment convivial. Nous avons pu créer des liens et échanger sur nos expériences professionnelles.

 Damien I.

Anne Prin-Vivien de Co-Naissances
Isabelle Prin-Vivien de Co-Naissances
Alain et Christian, deux animateurs ONE
Alain et Christian, deux animateurs ONE
La convivialité toujours présente à ONE
La convivialité toujours présente à ONE
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s