Soyons bref

  • Mardi des Ingénieurs et Scientifiques – 10 février

A nouveau une belle soirée sur un secteur phare de la Région: près d’un quart des textiles techniques et intelligents d’origine française est produit en Rhône-Alpes.

Le compte rendu est en ligne. Ici

  • Atelier  » les réseaux sociaux pour les nuls » – 4 mars –

Reste une ou deux places maximum: faites vite!

L’animatrice est dans les startingblocks!

  • Permanence IESF Lyon-RA à la MDI – 26 février

Exceptionnellement, elle se tient cette semaine le jeudi matin  en lieu et place du mercredi après-midi.

  • Adhérents Individuels.

Avez-vous pensé au paiement de votre cotisation 2015?

Le trésorier lui n’arrête pas.

Si vous avez oublié, le prétexte du mail arrivé dans l’anti spam de votre PC peut servir une dernière fois.

  • Dernière minute bimensuelle

Son lectorat augmente régulièrement.

Pour la réussite de vos événements, merci de respecter le délai de transmission de vos informations suivant le calendrier préétabli. La rédactrice ne tolère pas d’exception… après l’heure, ce n’est plus l’heure.

  • Twitter est ouvert…

Puisque vous n’êtes (plus) nuls, rejoignez @IesfLyon.

A bientôt

Voir le bout du tunnel

Retour

Le 18 septembre dernier, un groupe d’IESF Lyon-RA, passionnés de chantiers, de grands projets et d’Italie se sont rendus sur le chantier du Lyon-Turin, coté italien.

 sortie de tunnel pour des IESF en Italie

Au-delà du compte-rendu technique et humain, ceux qui auront observé attentivement la photo ci-dessus, auront noté que derrière les bannières habituelles du chantier, on aperçoit dans la montagne, les banderoles des opposants, séparés par… d’imposants barbelés.

Souvent les médias ont souvent fait écho des manifestations d’opposants, donnant l’impression que ce chantier de taille européenne ne démarrerait jamais. Le gouvernement italien, conscient de l’intérêt général que représente cet ouvrage, a envoyé l’armée sur place, et le chantier avance après avoir été bloqué pendant quatre ans. Pour voir le bout du tunnel, faut-il encore que l’on soit en train de le creuser!

Aurions-nous eu la même détermination si le blocage se fut produit coté français?

Depuis 2007, un commissaire extraordinaire , Mario Virano, a déployé une énergie considérable pour réconcilier des points de vue qui paraissaient complètement inconciliables au début. Confirmé dans sa fonction à plusieurs reprises par les gouvernements de droite et de gauche qui se sont succédé à Rome, il faudra un jour raconter en détail ce qui a fait le succès de sa méthode.

A l’heure de la recherche d’une conclusion consensuelle pour le futur de la Maison des Ingénieurs un intermédiaire, neutre et impartial, de cet acabit nous ferait progresser à grands pas vers…la sortie du tunnel! Pourquoi pas au minimum nous en inspirer?

Cotisations: le chantier est ouvert!

Le bureau de IESF Lyon-RA, dans le cadre de la remise à plat de nos statuts, décidée en assemblée générale, lance une consultation auprès de ses adhérents régionaux à propos de la structure adéquate de cotisations que nous devrions adopter dans les prochaines années.

Si le nombre de groupes régionaux est en augmentation depuis deux ans, force est de noter que leurs ressources sont soumises à des contraintes financières de plus en plus fortes, issues parfois de directives nationales, parfois de la nécessité de fournir plus de services à leurs propres adhérents. Or les groupes régionaux sont les piliers d’origine de notre présence locale, nous devons trouver ensemble comment maintenir leur rôle majeur.

En parallèle, le nombre des adhérents individuels est en forte augmentation , +42% à fin septembre par rapport à l’an passé. Ils nous apportent des idées nouvelles, mais sont aussi très demandeurs de propositions qui leur conviennent en terme d’animation et de d’activités. Et donc nécessitent des moyens pour y répondre correctement.

Les administrateurs prendront en compte vos remarques afin aboutir à un système le plus équitable possible, sans oublier non plus l’apport des membres associés, qui accompagnent depuis longtemps nos actions dans la région de Lyon.

 

 

Donnons, certes mais à bon escient.

En cette période de l’année, avec une régularité de métronome,  nous arrivent les feuilles de déclaration d’impôts sur le revenus. Déclaration en ligne ou pas, chacun s’efforce plus que jamais de ne pas oublier d’y reporter un élément déductible.

A ce titre, les membres individuels de l’Uris pourront déduire leur cotisation de l’an passé. Notre statut d’association reconnue d’utilité publique l’autorise. L’attestation fiscale leur a été adressée, conjointement à  l’appel de cotisation 2013. Hélène Auclaire et notre trésorier Alain Jacquis sont à votre disposition pour répondre à toute question à ce sujet. Il ne s’agit pas de grosses sommes, mais elles contribuent, au coté  des cotisations des groupes régionaux et des membres associés, à faire un budget équilibré.

Nous n’oublierons pas de remercier ceux qui ont fait un don volontaire l’année dernière à notre union régionale. Lui aussi déductible. On ne peut pas asseoir notre activité courante en comptant sur les rentrées de cette nature, attirantes du fait de cet avantage historique fiscal. Mais gardons en tête cette possibilité d’y faire appel plus largement lorsque des circonstances exceptionnelles le nécessiteront et pourraient réclamer ponctuellement d‘investir pour le futur.

Dans ce domaine, notre association se doit et continue d’évoluer; après la création de ce blog il y a trois mois, un groupe de discussion démarre sur le réseau social Viadeo, nous en reparlerons prochainement en détail. Ici pas de dépenses externes, simplement  la volonté de mieux faire.

La pérennité de notre association repose en majorité sur le temps donné par des bénévoles de tous âges. IESF nous conseille de « comptabiliser » le temps passé par les plus actifs d’entre nous. D’autres associations ont cette pratique depuis longtemps, elle permet entre autres face à des membres associés, à d’éventuels financeurs, à de nouveaux arrivants de valoriser nos activités, dans le bon sens du terme. Mais elle a aussi l’avantage de mieux nous connaitre nous-mêmes, de détecter nos forces et nos faiblesses, et d’anticiper comment la relève entre générations interviendra.

Pour ces raisons, je proposerai à notre prochain bureau d’avancer dans cette voie. Elle va de pair avec une organisation la plus rigoureuse possible, proche des standards des entreprises dans tous les domaines et activités qui sont les nôtres. A titre d’exemple, un contrôle Urssaf récent n’a absolument rien trouvé à redire à la tenue de notre comptabilité. Voilà un résultat dont nous remercions vivement Bernard Dochez, notre ancien trésorier.