Bravo à tous : IESF Lyon-RA est opérationnel pour vous accueillir !

Ci-jointes quelques photos pour vous conduire jusque dans les nouveaux locaux.

20160122_095329.jpg Abbaye d'AinayEntrée de SudriaClavier + Ouverture de jour

Publicités

Vous feriez bien une petite visite?

 

Merci à tous ceux qui sont déjà inscrits aux ateliers et la table-ronde de l’après-midi 2 avril 2015

Nous les informons que le programme des visites d’entreprises et de sites industriels prévues en matinée est désormais disponible sur notre site.

Je m’inscris en ligne

Le nombre de places étant limité pour chacune des visites, les inscriptions seront strictement prises par ordre d’arrivée. Premier arrivé, premier servi !

L’accès à tous les événements de cette journée est entièrement gratuit.

Faites circuler cette information à vos proches et relations, votre école, université ou lycée, votre entreprise ou votre association !

Pour être informé en direct, suivez nous sur twitter @IesfLyon

 

Vous avez réservé votre 2 avril?

 

2 avril 2015

Vous êtes conviés à participer La troisième journée de l’Ingénieur  à Lyon.

Pour en savoir plus entre autres sur:
  • l’usine connectée du futur (Industrie 4.0) et comment les entreprises s’y préparent,
  • les étapes franchies sur le chemin de l’Economie Circulaire et la gestion des ressources,
  • les nouveaux métiers techniques et scientifiques à l’horizon 2025,
  • les nouvelles méthodes pédagogiques en pleine évolution ( MOOC etc…)
La table ronde de fin de journée, avec un panel très féminin et intergénérationnel, s’annonce comme le point d’orgue d’une journée durant laquelle vous pourrez  rencontrer des responsables d’horizons et de cultures variées.

L’accès à tous les événements est entièrement gratuit.Pour mieux vous accueillir, il vous est demandé de confirmer votre venue sur le Campus de l’INSA Lyon. Une minute suffit pour l’inscription en ligne.Je m’inscris.

Faites circuler cette information à vos proches et relations, dans votre entreprise,  votre école, lycée ou votre association!

Pour être informé en direct, suivez nous sur twitter @IesfLyon

A bientôt.

Soyons bref

  • Mardi des Ingénieurs et Scientifiques – 10 février

A nouveau une belle soirée sur un secteur phare de la Région: près d’un quart des textiles techniques et intelligents d’origine française est produit en Rhône-Alpes.

Le compte rendu est en ligne. Ici

  • Atelier  » les réseaux sociaux pour les nuls » – 4 mars –

Reste une ou deux places maximum: faites vite!

L’animatrice est dans les startingblocks!

  • Permanence IESF Lyon-RA à la MDI – 26 février

Exceptionnellement, elle se tient cette semaine le jeudi matin  en lieu et place du mercredi après-midi.

  • Adhérents Individuels.

Avez-vous pensé au paiement de votre cotisation 2015?

Le trésorier lui n’arrête pas.

Si vous avez oublié, le prétexte du mail arrivé dans l’anti spam de votre PC peut servir une dernière fois.

  • Dernière minute bimensuelle

Son lectorat augmente régulièrement.

Pour la réussite de vos événements, merci de respecter le délai de transmission de vos informations suivant le calendrier préétabli. La rédactrice ne tolère pas d’exception… après l’heure, ce n’est plus l’heure.

  • Twitter est ouvert…

Puisque vous n’êtes (plus) nuls, rejoignez @IesfLyon.

A bientôt

Clap de première en 2015

14 janvier 2015 – Espace Bonnetain de l’ECAM

Le directeur des Études, représentant de Monsieur Didier Desplanches, a souhaité la bienvenue aux administrateurs en soulignant l’esprit humaniste qui anime cet établissement, indispensable complément au programme d’études scientifiques.

Au tableau noir, figuraient encore derrière lui  quelques équations de Laplace, qui ont pu paraitre bien absconses aux ingénieurs les plus anciens…

A l’issue du conseil d’administration tenu sur place, Jean-Luc GUYOT a remercié la direction de l’ECAM pour son accueil et l’ensemble des présents, adhérents ou partenaires invités.

« Je vous souhaite la bienvenue pour la première fois en tant que IESF Lyon-RA.
Toutes proportions gardées, le président de la Métropole de Lyon accueillait élus et associations lundi soir pour la première fois également avec une nouvelle casquette pour les vœux 2015. N’ayant personne pour écrire mon discours, je devrais en toute logique être plus bref que lui…

L’année dernière, nous nous sommes souhaités la bonne année en tant que URIS Ain-Rhône.

Alors pourquoi avoir changé de nom ?
Adopter le nom IESF était une évidence, dans la lignée de l’action volontariste de notre fédération pour se faire entendre au niveau nationale la voix des Ingénieurs & Scientifiques, comme force vive de la société française. Nous représentons 4% de la population active, sommes présents dans tous les secteurs : industrie, services, administration, élus et bien sûr agriculture (il y a même des ingénieurs vignerons parmi nous !).
Ensuite il fallait mentionner Lyon, devenue depuis 2 semaines la première métropole qui n’est plus sur le territoire d’un département
RA enfin parce que nous couvrons les départements du Rhône (le nouveau) et l’Ain
Mais aussi parce que nous sommes en Rhône-Alpes,
Et pourquoi pas…. le A pourra servir prochainement pour Auvergne !
Et ainsi nous sommes devenus 

BON  Logo ISF région Rhône-Alpes

Notre action est multiple et il n’est pas de mon propos de mal résumer tout ce que l’on trouve bien expliqué et dans le détail sur notre site internet.

J’aimerais seulement souligner deux actions qui sont ouvertes à un large public, tel le vôtre, et pas seulement à nos adhérents.

D’abord les conférences-débats, Mardi des Ingénieurs et scientifiques, qui se tiennent tous les deuxième mardi des mois pairs sur le campus de la Doua. Un rendez-vous essentiel qui depuis deux ans, aborde tour à tour les grands thèmes sociétaux sur des sujets qui font débat, sur des secteurs d’activité en pleine mutation : OGM, textiles intelligents, objets connectés et cybersécurité, etc … Notre fil conducteur est de vous apporter de l’information, étayée, contradictoire, non-partisane, afin que chacun puisse ensuite se faire une opinion éclairée.

Deuxièmement, la troisième Journée nationale de l’Ingénieur le 2 avril prochain à Lyon.
Nous travaillons sur le programme qui sera finalisé d’ici début mars.
Nous pouvons d’ores et déjà annoncer un débat final à l’INSA sur les nouveaux métiers pour les ingénieurs à l’horizon 2025, un nouvel atelier sur l’Economie Circulaire en prolongation de celui qui a eu tant de succès l’an passé, un autre pour expliquer l’Industrie 4.0 aux nuls et bien sûr des visites de sites industriels et d’entreprises.

Vous avez la possibilité de vous enregistrer sans attendre sur la page Journée de I’Ingénieur 2015 : vous serez ainsi informés dès que les inscriptions seront ouvertes.

Et le petit carton disponible qui vous a été distribué à l’entrée n’est pas destiné à rester dans votre poche, mais vous pouvez le donner à l’une de vos connaissances qui pourrait apprécier de venir à l’une de ces manifestations !

Pour en revenir à nos projets spécifiques en 2015, IESF Lyon-RA a certes changé de nom, mais a aussi décidé dans la foulée de rénover ses statuts d’ici l’été. Sujet rébarbatif, dont je vous épargne le contenu, mais que le CA mène avec sérieux et qui nous engage sur le long terme. Nous sortons tout juste d’une réunion consacrée au sujet et je remercie les administrateurs de leur implication. Une maison solide ça commence par de bonnes fondations.

A ce propos, certains vont demander, où en est-on de la Maison des Ingénieurs?

Malgré de nouveaux épisodes à rebondissements, le feuilleton continue en 2015.
Allez savoir pourquoi, il m’est revenu en tête le prix Goncourt 2013, le livre « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre. Dans ce roman, le poilu Albert Maillard, envoyé à l’assaut sous les bombes à quelques jours de l’armistice de novembre 14, survit par miracle après avoir été enterré vivant dans un trou d’obus. Eh bien, je me suis dit que le collectif des 22 associations qui sont unies pour défendre la poursuite de cette maison peut se reconnaitre dans ce personnage.

Et que nous continuerons à faire face à tous les lieutenants Aulnay-Pradelle, prêts à tout pour arriver à leur fin. En s’appuyant sur une solidarité sans faille et notre sens du bien commun.

Toujours lundi soir, Mme Chuzeville, la présidente du nouveau département du Rhône, rappelait qu’à Lyon, on a une longue tradition de savoir trouver des compromis.

En clair, et pour aller à l’essentiel, le collectif dont nous sommes solidaires a proposé en décembre aux trois actionnaires partisans d’une dissolution de s’asseoir pour trouver une solution entre gentlemen. Une telle tentative de médiation avec toutes les parties- je dis bien avec toutes- concernées n’a jamais eu jusqu’ici.

C’est pourquoi notre porte restera ouverte jusqu’au dernier jour pour ne pas faillir à la tradition lyonnaise de trouver un compromis.

Avant de conclure, je me dois de remercier chaleureusement notre infatigable chargée de mission Hélène, sans laquelle notre association ne serait pas si accueillante et dynamique.

Nous remercions chacun des bénévoles qui ont donné un peu de leur temps l’année passée. J’aime à répéter que donner un peu de temps, c’est recevoir beaucoup en retour à titre humain et intergénérationnel.

Je salue donc les représentants du BREI ( bureau régional des élèves-ingénieurs) qui nous rejoint ce soir avec cet état d’esprit. C’est avec eux, que nous apprenons à vivre au rythme des réseaux sociaux !

Dernier clin d’œil, notre pot de l’amitié est certainement plus modeste que dans d’autres endroits, mais sachez que nous ne recevons aucune subvention publique par choix. En revanche la convivialité y est inversement proportionnelle, comme aiment à dire les ingénieurs !!
Au nom du CA, nous vous présentons nos meilleurs vœux à chacun d’entre vous et vos proches.

Depuis la semaine dernière, nous avons eu le sentiment que la France, une fois le choc passé, n’a même pas peur. On peut s’interroger à juste titre sur l’avenir, le chômage, la mondialisation, mais il n’est pas de mise d’en avoir peur.
Encore moins de renoncer face à quelques terroristes armés, endoctrinés par des fanatiques totalitaires. Car nous avons des crayons, un peu d’humour et beaucoup d’humanité pour résister encore longtemps.

Je vous souhaite de passer une très bonne soirée en prolongeant nos conversations autour d’un pot convivial ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La désunion ne fait pas la force

L’anecdote se passe dans les années 90. Vous en avez peut-être connu de similaires.

Le secteur international de la gestion déléguée de l’eau est alors dominé par les entreprises françaises, trois groupes caracolent en tête s’appuyant sur une expérience acquise pendant un siècle de développement continu. Ils sont deux très gros, et un moins gros, mais ce dernier est maintenant adossé à un leader mondial du BTP.

Le mur de Berlin vient de tomber et de nouveaux marchés s’ouvrent en Europe de l’Est. Il y en aura pour tout le monde, vu l’état de délabrement des services publics dans l’ancien bloc communiste. Tout le monde se précipite et joue des coudes, c’est normal. L’appel d’offres pour la gestion du service d’eau de la ville de Bucarest est lancé, avec le soutien et des financements de la Banque Mondiale. Ce marché ne peut pas échapper aux Français, dans un pays que nous connaissons bien.

La SAUR, pour ne pas la nommer est désignée vainqueur en conseil municipal. Son concurrent principal, la puissante et vénérable Générale des eaux, réussit à faire annuler la délibération municipale. Vexé, le challenger remonte au créneau, améliore son offre, corrige les erreurs de forme, et est à nouveau désigné vainqueur et titulaire du marché. Dans ses rangs, on prépare les équipes, des cadres sont envoyés apprendre le roumain… Coup de théâtre, la CGE manœuvre et fait casser une deuxième fois la décision…

L’histoire ne s’arrête pas là, puisqu’elle va connaitre huit épisodes identiques, nous avons bien dit huit fois un groupe français est désigné vainqueur, huit fois un autre groupe français lui a barré la route!!!

Et cette bataille d’ego a connut une conclusion à laquelle on pouvait s’attendre. De guerre lasse, le conseil municipal a choisi un groupe anglo-saxon, bien moins expérimenté, mais surpris et ravi de se bâtir une référence dans une capitale de plusieurs millions d’habitants.

On a parfois l’impression que cette spécialité est bien ancrée dans notre culture, d’entreprises, de syndicats, de partis politiques, d’associations, etc…

En cette fin d’année, souhaitons que le renouveau impulsé par  IESF depuis quatre ans pour défendre collectivement le rôle et le poids des Ingénieurs et Scientifiques dans la société française se poursuive dans un esprit différent de notre anecdote. Comme dans tout sport collectif, il faut s’appuyer d’excellents individualités pour être dans la course. Pour gagner, il faut rester solidaire, en défense comme en attaque. La voix  de IESF , à Lyon comme ailleurs, ne deviendra perceptible que si ces conditions sont respectées dans les décisions que nous prenons et les actions que nous menons.

La voix d’une Union Régionale.

Trouver la bonne voix!

Les bonnes idées ne sont pas l’apanage des seuls administrateurs!

Nous reprenons la suggestion d’une participante à l’un de nos déjeuners inter-actifs de proposer en janvier un atelier sur le thème « bien dans sa voix, bien dans ses projets« . La preuve par neuf que l’on peut être ingénieure de profession et chef de chœur par passion.

Nous vous lançons le défi, vous nous direz si vous avez trouvé la bonne voix pour exprimer vos projets et les mener à bien. Chanter à la Maison des Ingénieurs, on aura décidément tout entendu! Pour en savoir plus: un clic

Mardi des Ingénieurs et scientifiques

Le mardi 9 décembre, la fêtes des Lumières sera finie à Lyon, aucune raison de ne pas venir débattre du principe de précaution et d’innovation sur le campus de la Doua. Nous testerons un amphi plus moderne dans la Bibliothèque Marie Curie, les habitués auront 50 mètres à faire pour revenir de l’amphi Marc Seguin, s’ils n’ont pas lu avec attention la convocation!

Plus sérieusement, vous pourrez affiner votre opinion sur un sujet qui fait régulièrement débat. Notre approche franco-française, bien solennelle – une inscription dans la constitution – apporte-t-elle la bonne réponse aux défis d’un monde qui doit se remettre en cause, et tester les réponses technologiques adaptées pour le futur.

La tradition d’un verre de l’amitié est maintenant bien en place. Hélène et l’équipe d’accueil ont besoin de votre inscription préalable pour l’organiser au mieux. Et comme nos conférences sont ouvertes à tout public, n’oubliez pas de venir accompagné. Inscriptions.

Et les autres jours de la semaine!

Les groupements régionaux de notre fédération restent actifs et proposent une très large variété d’activités, visites et conférences en dehors du deuxième mardi des mois pairs. Certains d’entre elles utilisent une méthode en deux temps dans l’enregistrement des inscriptions : ouverture en priorité aux membres du groupe organisateur, puis dans une deuxième temps ( une à deux semaines plus tard) élargissement de la manifestation à l’ensemble des adhérents de IESF Lyon-RA, lesquels sont informés via la newsletter Dernière Minute. Cela nous semble une bonne formule, tout en rappelant aux responsables d’associations de se caler autant que possible sur le rythme  bimensuel de nos mailings largement connu à l’avance:  Le calendrier.

Appel à visites pour la JNI 2015

Le 2 avril est sur vos agendas, bien sur !

Le comité d’organisation a décidé de reconduire le principe de visites d’entreprises et de sites industriels durant cette journée. Et fait appel à vos suggestions et propositions. Les Ingénieurs doivent être à l’honneur ce jour-là et donc montrer les réalisations remarquables des entreprises qui vont de l’avant. Nous écrire ( sans attendre!)

Enfin, pour illuminer votre mois de décembre, écoutez la bouffée d’oxygène que nous envoie les organisateurs de Osons la France. Dans l’interview de ce jour sur France-Inter ( l’ Interview de Aude de Thouin)   On y entend une psychologue, créatrice d’entreprise à 60 ans, expliquer que la France reste parmi les trois premiers pays pour le dépôt des brevets et qu’il faut expliquer à nos enfants qu’ils auront 13 métiers au long de leur vie!

Voilà de quoi nous aider à trouver notre voie…

De la coupe aux lèvres

Vous étiez plus d’une centaine à être venus écouter nos intervenants le deuxième mardi d’octobre dernier à l’INSA. L’amphi n’est pas le plus moderne du Campus, nous le savons, mais nous avons déjà prévu d’utiliser les équipements les plus récents lorsqu’ils seront disponibles.

Bandeau Mardi IetS 2014 Version finale Web

Vous pouvez toujours ajouter vos propres commentaires  aux liens rédactionnels et photos sur la page de la soirée du mardi 14 octobre  .

Si les présentations ne sont pas en ligne, ce qui arrive, sachez que nous les demandons systématiquement à nos intervenants et respectons leur choix de diffusion.

En revanche, nous avons été frappés par la diversité d’âge du public dans l’amphithéâtre Marc Seguin, et ce constat est pour les organisateurs une grand incitation à continuer dans cette direction. De soirée en soirée, cette variété enrichit les échanges intergénérationnels.

Le même intérêt ressort des discussions, en cercle plus restreint, de nos déjeuners Inter-actifs. Quel que soit le thème – culture d’entreprise, les réseaux sociaux, l’usage des langues étrangères, etc.) l’une des recettes réside dans la confrontation des opinions forcément différentes entre des Ingénieurs et Scientifiques ayant une génération d’écart.

Si nos membres boivent raisonnablement lors de ces déjeuners, la période des fêtes approchant, pourquoi ne pas remplir votre cave auprès des X vignerons le 22 novembre? Et nous vous proposons une nouvelle fois de prendre le pari de mélanger nos origines et centres d’intérêts autour d’un repas convivial à Gerland.  : inscriptions

Autre piste d’enrichissement interculturel pour 2015, notre bureau ouvre la réflexion quant au rôle que nous pourrions jouer dans l’ accueil des Ingénieurs étrangers travaillant dans la région lyonnaise. A suivre.

Post-scriptum: l’association OPE continue ses actions pour la promotion de nos métiers auprès des publics féminins. Quelques volontaires de plus seront toujours les bienvenues.

Voir le bout du tunnel

Retour

Le 18 septembre dernier, un groupe d’IESF Lyon-RA, passionnés de chantiers, de grands projets et d’Italie se sont rendus sur le chantier du Lyon-Turin, coté italien.

 sortie de tunnel pour des IESF en Italie

Au-delà du compte-rendu technique et humain, ceux qui auront observé attentivement la photo ci-dessus, auront noté que derrière les bannières habituelles du chantier, on aperçoit dans la montagne, les banderoles des opposants, séparés par… d’imposants barbelés.

Souvent les médias ont souvent fait écho des manifestations d’opposants, donnant l’impression que ce chantier de taille européenne ne démarrerait jamais. Le gouvernement italien, conscient de l’intérêt général que représente cet ouvrage, a envoyé l’armée sur place, et le chantier avance après avoir été bloqué pendant quatre ans. Pour voir le bout du tunnel, faut-il encore que l’on soit en train de le creuser!

Aurions-nous eu la même détermination si le blocage se fut produit coté français?

Depuis 2007, un commissaire extraordinaire , Mario Virano, a déployé une énergie considérable pour réconcilier des points de vue qui paraissaient complètement inconciliables au début. Confirmé dans sa fonction à plusieurs reprises par les gouvernements de droite et de gauche qui se sont succédé à Rome, il faudra un jour raconter en détail ce qui a fait le succès de sa méthode.

A l’heure de la recherche d’une conclusion consensuelle pour le futur de la Maison des Ingénieurs un intermédiaire, neutre et impartial, de cet acabit nous ferait progresser à grands pas vers…la sortie du tunnel! Pourquoi pas au minimum nous en inspirer?

Cotisations: le chantier est ouvert!

Le bureau de IESF Lyon-RA, dans le cadre de la remise à plat de nos statuts, décidée en assemblée générale, lance une consultation auprès de ses adhérents régionaux à propos de la structure adéquate de cotisations que nous devrions adopter dans les prochaines années.

Si le nombre de groupes régionaux est en augmentation depuis deux ans, force est de noter que leurs ressources sont soumises à des contraintes financières de plus en plus fortes, issues parfois de directives nationales, parfois de la nécessité de fournir plus de services à leurs propres adhérents. Or les groupes régionaux sont les piliers d’origine de notre présence locale, nous devons trouver ensemble comment maintenir leur rôle majeur.

En parallèle, le nombre des adhérents individuels est en forte augmentation , +42% à fin septembre par rapport à l’an passé. Ils nous apportent des idées nouvelles, mais sont aussi très demandeurs de propositions qui leur conviennent en terme d’animation et de d’activités. Et donc nécessitent des moyens pour y répondre correctement.

Les administrateurs prendront en compte vos remarques afin aboutir à un système le plus équitable possible, sans oublier non plus l’apport des membres associés, qui accompagnent depuis longtemps nos actions dans la région de Lyon.

 

 

Mille fois… merci

Les différentes régions IESF se réunissent traditionnellement une fois par an, cette année le lieu choisi par l’organisateur, IESF Provence, est La Ciotat.

Yves Janique, président honoraire, et Hélène Auclaire, chargée de mission, nous y représenteront le 17 et 18 octobre. Cette rencontre permet entre autres aux différentes régions d’échanger leurs bonnes pratiques et de permettre ainsi à notre Fédération de progresser et de mieux servir ses adhérents.

Il nous ainsi été demandé de faire une démonstration des outils de communication que vous connaissez maintenant de mieux en mieux: notre site internet créé sous wordpress et le logiciel de mailing Mailchimp. Ces deux outils ont été choisis pas seulement parce qu’ils étaient gratuits , mais leur notoriété dans le monde associatif nous donnait un gage de sérieux. Et surtout, nous avions compris qu’il n’y avait pas besoin de spécialistes informatiques pour les mettre en place, ni pour les utiliser quotidiennement.

Chaque mois, nous en découvrons quels en sont les limites, les erreurs à ne pas commettre, mais la meilleure réponse n’est-elle pas la fréquentation, et l’utilisation réelle qu’en font les visiteurs/destinataires/adhérents. C’est à dire LA VOTRE!

L’objectif était d’exister sur le net. Ainsi un ingénieur ou scientifique arrivant sur la région de Lyon peut rentrer en contact immédiatement avec notre communauté en tapant ces deux mots (IESF+Lyon) sur la page d’un moteur de recherche bien connu: nous figurons en première page, grâce à la notoriété croissante de IESF!!

La fréquentation – la votre- a ainsi augmenté de +65% entre septembre 2013 et 2014, alors que nous sommes dans une période éloignée de la Journée Nationale de l’Ingénieur, point culminant de fréquentation dans l’année.

Un dernier chiffre, vous avez utilisé toujours en septembre pour la millième fois l’un de nos formulaires: inscription aux Mardis des Ingénieurs et Scientifiques, adhésion en ligne, question concernant IESF Emploi, réservation de l’une des salles de la Maison des Ingénieurs, etc…

En revanche, la partie Commentaires de la partie blog, également disponible sur toutes les pages du site, reste faiblement utilisée: les ingénieurs seraient-ils à cours d’imagination?

Concernant l’utilisation des mailings, nous avons essayé de cibler les destinataires en fonction de leurs centres d’intérêt. Avec la modestie de notre savoir-faire de débutants!

En s’appuyant sur les groupes régionaux, notre dernier bureau a proposé de faire connaitre auprès des hommes et femmes de nos associations de la possibilité de s’inscrire volontairement (ou à l’inverse de se désinscrire, bien sur) pour recevoir personnellement notre news-letter bimensuelle Dernière Minute. Le premier essai , réalisé par les ECAM le mois dernier, a fonctionné sans incident: la route est ouverte pour les suivants.

C’est donc fort de cette expérience et de vos remarques que IESF Lyon-RA témoignera à La Ciotat et nul doute qu’en retour, nous en rapporterons des suggestions utiles pour progresser dans les prochaines années.