En avril, ne te découvre pas d’un fil

Après le point d’orgue de la Journée de l’Ingénieur, les activités ont repris leur cours au sein des associations basées à la Maison des Ingénieurs, dans laquelle 60 réunions se sont tenues rien que ce mois d’avril:

  • Le groupe de pilotage des Mardi des I&S s’est agrandi – une  retombée parmi d’autres de la JNI – et vous consulte depuis cette semaine sur le programme du cycle de conférences de l’année prochaine. Dix thèmes sont proposés, mais les idées originales sont aussi les bienvenues. Le sondage.
  • Le groupe des AM Business angels, créé par les Arts et Métiers en 2009, est ouvert à tous les membres de notre communauté, tentés par cette activité passionnante mais exigeante.
  • Les animateurs de ONE ont tenu leur réunion de coordination trimestrielle. Ils proposent entre autres d’adopter le nom de IESF Emploi, qui correspond mieux à la réalité actuelle et s’inscrit dans la modification d’image globale de notre fédération. Deux bénévoles vont s’arrêter cet été après avoir apporté pendant plus d’une dizaine d’années une contribution régulière et efficace auprès de ONE. On recherche donc des remplaçants, adressez-vous à Alain Depagne ou Hélène si vous êtes intéressés à en savoir plus.
  • Une fois par mois, une nouvelle tradition conviviale  est en train de s’installer le quatrième vendredi midi. Le débat du dernier déjeuner Inter-actifs a abordé La culture d’entreprise. Une notion en voie de disparition? Pas si simple. Retour sur le 24 avril.
  • Coté avenir de la Maison des Ingénieurs, une vingtaine d’associés de la société civile ont écrit récemment aux gérants pour redire leur opposition à la dissolution de la société civile, propriétaire des lieux. Séparément, deux associations ont demandé à l’assemblée de prononcer cette dissolution. Dans la ligne de sa position clairement exprimée depuis longtemps, IESF Lyon est disponible pour favoriser l’émergence d’un compromis bénéfique à notre communauté lyonnaise des Ingénieurs et scientifiques. Il reste une petite année pour y parvenir. Nous sommes confiants que ce délai est suffisant pour autant que les uns et autres soient attentifs à prendre en compte notre intérêt général.

Avant de vous souhaiter un bon repos mérité pour le 1er mai et les traditionnels ponts qui vont se succèder, nous dirons un mot en hommage à Dominique Baudis, récemment disparu. Devenu le Défenseur des droits sur la fin de sa vie, fonction qu’il a exercé jusqu’à son dernier souffle, il n’avait pas pris cette responsabilité par hasard.

Sa brillante carrière a connu un arrêt brutal, provoqué par la diffusion d’une rumeur complètement infondée, mais tellement détestable qu’elle le déstabilisa pour longtemps. Une leçon à méditer dans notre monde d’hyper communication où il suffit parfois de « dire » pour que cela devienne « la vérité ».

 

Publicités

Rien ne se perd…

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

Antoine Lavoisier ( 1743-1794)

Cette citation attribuée à Lavoisier, le créateur de la chimie moderne, est probablement la reprise d’un ancienne phrase prononcée par un philosophe grec, Anaxagore. Nous l’avons choisi pour illustrer le secteur de l’Economie Circulaire, thème de la Journée de l’Ingénieur à Lyon le 3 avril.

Le concept d’Economie Circulaire, dont le vocable pourrait éventuellement faire penser à des transactions financières  ou budgétaires, englobe  au contraire le design des objets manufacturés en prévision de la réutilisation des matériaux qui les constituent et  la mise en œuvre de process industriels pour y parvenir, au-delà du simple recyclage au sein de la même filière sectorielle. Nous sommes dans du concret et pas du tout dans l’économie virtuelle!

D’ailleurs, cette manifestation est inscrite en prélude de l’ouverture de la semaine nationale de l’Industrie, dont tous les événements sont recensés sur le  site  semaine Industrie.

Vous y retrouverez en particulier le 8 avril  la prochaine édition des Mardi des Ingénieurs et Scientifiques consacrée à l‘efficacité énergétique des bâtiments. Notre cycle a démarré il y a un an et s’implante patiemment dans le paysage encombré des conférences proposées dans l’active agglomération lyonnaise.

Regardons plus loin, et plus large. Notre union régionale ne se manifeste pas assez dans le département de l’Ain. Sollicité par l’un de nos adhérents, la SRIPF, nous aurons le plaisir de soutenir l’organisation d’un conférence au Pole Européen de la Plasturgie à Oyonnax le 3 juin en soirée. L’invitation vous parviendra par le canal habituel des mailings que nous expérimentons pas à pas depuis deux mois*.

Pour en revenir à la journée 3 avril, nous y accueillerons avec grand plaisir un certain nombre d’élèves-ingénieurs: IESF souhaite asseoir la place des Ingénieurs dans la société civile, et parmi les objectifs de cette manifestation nationale, il y a la volonté de  » de mettre en lumière le métier d’ingénieur en la valorisant aux yeux du grand public et des décideurs pour susciter des vocations et générer de l’employabilité ».

Dans le même esprit, la section lyonnaise de Grenoble INP alumni accueillait à la Maison des Ingénieurs le 20 mars dernier les élèves de troisième  année pour établir sans tarder le lien avec leur association.

Rien ne se perd, tout se transforme…Un élève-ingénieur d’aujourd’hui deviendra demain un membre actif dans nos associations grâce à la pertinence des initiatives que nous lui avons proposées.

 

* Nota: pour ceux qui ne reçoivent pas nos lettres d’information, inscrivez -vous directement sur notre site (lien vers inscription) et assurez-vous à l’avenir, si nécessaire, que notre adresse est bien reconnue comme expéditeur autorisé dans votre boite mail.

 

 

Demandez le programme!

Comme annoncé en début de mois, les inscriptions pour la Journée Nationale de l’Ingénieur du 3 avril  sont ouvertes.  Inutile de vous rappeler les différentes activités que nous vous proposons, ou plutôt que nous vous proposions, car certaines sont déjà pleines.

Aussi, en ce week-end de retour de vacances pour certains d’entre vous, nous vous donnons en primeur une information  tombée ce vendredi dans le Bulletin de la JNI. Nous sommes en mesure de vous proposer une nouvelle visite de site industriel. Le groupe Ninkasi, dont on nous a dit l’engagement de la direction pour être partie prenante dans la réutilisation de ses effluents, et donc de l’économie circulaire,  vous ouvre les portes de sa brasserie à Tarare. Pour leur poser vos questions en live, enregistrez-vous sans délai et covoiturez jusqu’au site proposé!

Vous aurez tout le temps de revenir sur les pentes de Fourvière partager vos impressions avec l’ensemble des participants à la conférence-débat conclusive du soir. Continuez de relayer l’information autour de vous, amenez vos amis et connaissances. Et proposez à notre secrétariat, pourquoi pas, votre aide bénévole pour aider au bon déroulement de la journée. La réussite de l’événement repose sur pas mal de logistique et de détails réglés à l’avance, nous ne refusons aucun compétence! Merci par avance.

Et pour les absents, notre partenaire le site d’information Enviscope.com relaiera les articles relatifs aux points forts  de la journée. A moins que nous soyez en déplacement dans l’une des vingt-sept autres villes en France où sont en préparation un événement Journée de l’Ingénieur. Le site national mis à jour quotidiennement vous les présente complètement: en savoir plus.

Cent fois sur le métier tu remettras ton ouvrage…

Vérification faite, il semblerait que la citation originale de Nicolas Boileau soit moins ambitieuse dans les nombres de tentatives:

Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage […]

Il en va ainsi de la Maison des Ingénieurs à Lyon, et vingt tentatives pour en prolonger l’existence, nous n’y sommes pas encore!

Le point de vue de l’URIS est la même depuis plus d’un an et nous avons exprimé à nouveau de notre position lors de la dernière assemblée générale de la SC, propriétaire des lieux. Suite à cette réunion improductive, notre conseil d’administration reste mobilisé pour déboucher durant l’année qui nous reste pour trouver une solution consensuelle à ce feuilleton. Et n’avons pas perdu courage ni l’espoir d’y arriver, malgré des contre-temps et volte-faces imprévisibles il y a quelques mois.

Concrètement, il a été proposé aux associés qui ont voté en faveur de la reconduction de réfléchir dans les prochains mois à la mise en place d’une nouvelle Maison des IESF.  Ayant appris des errements du passé les erreurs à ne pas reproduire dans le futur, nous chercherons à mettre en place une structure juridique proche de l’idéal associatif qui est le nôtre et mieux adaptée à protéger le patrimoine immobilier dont bénéficie notre communauté régionale des Ingénieurs et Scientifiques.

Nouvelle bannière animée JNI 2014-2s

Patience une nouvelle fois! L’ouverture formelle des inscriptions est prévue pour le 5 mars, le programme est en cours de finalisation et devrait satisfaire le plus grand nombre, à commencer par les élèves-ingénieurs des établissements de l’agglomération lyonnaise.

Depuis fin décembre, plusieurs dizaines d’entre vous se sont pré-enregistrés pour être tenus informés régulièrement de la préparation de la JNI 2014. Pour ce faire, nous sommes maintenant dotés d’un logiciel de mailing sécurisé, adapté aux associations, et qui nous permettra d’envoyer nos messages à des groupes ciblés: les participants aux Mardi des I&S, les inscrits à la JNI ou les anciens de ONE, par exemple. Le format est aisément consultable sur les smartphones et pas seulement avec un PC.

Nous avons enrichi le contenu de la JNI  par rapport à l’an passé, en proposant en supplément de la conférence-débat de soirée, des ateliers pédagogiques pour expliquer ce qu’est l‘Economie Circulaire et des visites de sites industriels en région lyonnaise.

La communication nationale va monter en puissance durant le mois de mars: à signaler l’interview de Julien Roitman, président de IESF dans la revue  Challenges, et nous vous renvoyons également à un autre entretien récent dans Educpros.fr

Bienvenue aux membres individuels

Les ingénieurs et scientifiques qui veulent adhérer en tant que membre individuel sont accueillis exclusivement par les unions  régionales depuis l’adoption des nouveaux statuts de notre Fédération Nationale IESF.

L’Uris Ain-Rhone  se doit de répondre avec bienveillance aux besoins de cette catégorie de membres présentes depuis longtemps dans notre organisation. Représentés au sein de notre Conseil d’Administration, notre association s’efforce d’entendre leurs demandes spécifiques et de faciliter leur intégration à notre communauté des I&S, aux cotés des groupements régionaux.

Pour faciliter le renouvellement de leur adhésion, nous leur proposons pour la première fois de le faire sur notre avec une première possibilité de paiement en ligne pour les titulaires d’un compte Paypal. Nous étudierons plus tard comment étendre le paiement aux cartes bancaires les plus courantes.

Etre au service de nos adhérents, modernes et connectés, sans dépenser des fortunes. Un beau challenge à remettre sur l’ouvrage.

A votre santé!

Comme annoncé,  le démarrage des déjeuners Interactifs aura lieu en février. Il s’agit de proposer  le 4ème vendredi de chaque mois, un temps de rencontre pour et entre actifs, organisé volontairement à l’issue de la séance hebdomadaire d’ONE, mais bien sur également ouverte à tous les membres adhérents à l’URIS, en premier lieu les membres individuels qui n’ont pas l’occasion de prendre part à de telles rencontres mais aussi les membres d’un groupe régional – en particulier ceux  qui travaillent à proximité de la Part-Dieu. Renseignements et inscriptions.

Le dernier mardi des Ingénieurs et scientifiques a été à nouveau passionnant, et dans un domaine – celui de la santé- relativement inexploré jusqu’ici dans notre communauté. De surcroit, les deux intervenants nous ont indiqué qu’ils avaient eu grand plaisir à intervenir devant un public d’ingénieurs, attentif et autorisant un  débat de qualité, à un tel point qu’ils ont confirmé leur disponibilité pour revenir!

En parallèle se poursuit la préparation de la Journée nationale de l’Ingénieur du 3 avril. N’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir le programme lorsqu’il sera finalisé courant mars.

Puisque nous parlons innovation, nous avons reçu une sollicitation de la part d’un groupe d’étudiants de l’INSA. Ils ne sont pas les seuls bien sur, et c’est à vous de juger sur pièce si vous voulez les soutenir, mais on doit reconnaitre leur ardeur à se faire connaitre:

Quatre  étudiants de mon école et moi-même participons à un concours, pour un projet important à la fois technique (transmission des données numériques sans fil grâce à la lumière) et écologique!
Nous avons besoin du plus grand nombre  de VOTES possible !

Je REMERCIE infiniment tous ceux qui prendront 20 secondes pour nous aider!
Il y a 7.000 euros à la clé, et cela peut nous apporter énormément d’un point de vue professionnel !

Pour voter il suffit d’aller sur le lien: http://www.greentic-campus.com/li-fi ,
et de cliquer sur  » JE VOTE POUR CE PROJET ». 
Laura THEOLIER

Enfin, la semaine dernière s’est déroulé le Mondial des Métiers, rendez-vous incontournable pour l’orientation des lycéens. Notre membre associé OPE était présent, a reçu 1.200 visiteurs sur son stand et a signé des accords de partenariat avec les groupes  Arts et Métiers au féminin  et Elles bougent. La féminisation des métiers techniques et scientifiques reste une des activités phares de OPE, à laquelle participent des Ingénieur(e)s bénévoles issu(e)s de notre communauté.

Des voeux FutURIStes

Nous avons le plaisir d’être accueilli par un de nos membres associés, à l’occasion des voeux 2014.

Cette tradition n’est pas fréquente à l’Uris, nous avons souhaité cette année tracer quelques perspectives, et regarder le  chemin parcouru depuis l’année dernière.

Les ingénieurs que nous sommes ont appris très tôt ce qu’est un polygone de sustentation. Prosaïquement, pourquoi un tabouret a besoin de trois pieds pour être bien stable!! L’Uris a également besoin  que nos  trois catégories d’adhérents soient présents et satisfaits de faire partie de notre association: les groupements régionaux, les membres individuels et les membres associés.

Allianz, chez qui nous sommes ce soir, fait partie de la troisième catégorie. Des associés avec lesquels nous pouvons batir un partenariat durable et mutuellement accepté.

Dans la première catégorie, deux groupements régionaux nous ont rejoint en 2013, ce n’est pas le nombre qui compte mais le principe, sachant que beaucoup d’écoles n’ont pas de groupes structurés d’anciens au niveau régional. Maintenir ce rythme pendant cinq ans est un bel objectif. L’atteindre nous ferait penser que les orientations prises par le CA étaient les bonnes et répondaient aux attentes de notre communauté. Sans oublier les membres individuels, orphelins d’autres structures, qui constituent le deuxième pilier de notre structure et qui sont très demandeurs de rencontres et d’activités. Un certain nombre d’entre eux sont présents ce soir pour la première fois.

Nous devons répondre aux attentes hétérogènes des uns et des autres, en veillant à compléter ce que les groupes régionaux proposent déjà très bien à leurs membres. Nous constatons que de plus en plus régulièrement, les activités qu’ils organisent sont ouvertes aux membres de l’Uris.

Durant l’année 2013, nous avons rattrapé une partie du retard que nous avions dans le secteur de la communication, et nous comptons poursuivre en 2014. Ainsi nous espérons faire des mailings mieux ciblés en fonction de vos besoins.

Nouvelle année, nouveaux projets: Pourquoi pas introduire progressivement des paiements de cotisations en ligne?

JL GUYOT presentation Voeux 2014

En revanche, Un point spécifique n’a pas débouché comme nous le souhaitions, la clarification juridique du statut de la MDI. Nous avions espéré un renouvellement  de la durée de la SC propriétaire des lieux. Il est probable qu’il faudra se rapprocher de l’échéance de 2015 pour que les parties prenantes finalisent une solution pérenne pour la reconduction.

Mais je peux vous assurer qu’il y aura une MDI tant que je serai président de l’URIS. Une Maison des Ingénieurs, avec plein de défauts certes, mais un grand mérite: celui d’exister. Et que beaucoup d’Uris nous envient (Grenoble cherche à créer la sienne depuis plusieurs années). Une MDI si utile à beaucoup d’entre vous, socialement respectable, entre autres raisons  car elle héberge également une association accompagnant les demandeurs d’emploi, et assurant la promotion de nos métiers techniques en particulier en direction des jeunes femmes.

Pour revenir à nos actions en tant qu’Uris, le plus important est le maintien de votre réactivité, l’écoute de vos critiques, de vos suggestions face à nos initiatives, que certains trouvent encore trop modestes. Mais aussi sachons engranger les premiers résultats de la reconnaissance externe en train de naitre – de renaitre allais-je dire!- grâce à la notoriété croissante des Mardis des I&S ou de la Journée Nationale de l’Ingénieur.

Nous renouons progressivement le dialogue avec les établissements supérieurs de la région lyonnaise, et les remercions de nous accueillir régulièrement pour nos manifestations et assemblées diverses. Ainsi notre participation ce vendredi à une table ronde organisée par Centrale Lyon pendant la Journée des doctorants.

ONE, objectif nouvel emploi, s’adapte et reste une activité demandée. Au-delà de ce que nous vous avons déjà dit en novembre, Alain Depagne et les animateurs bénévoles continuent d’accueillir tous les vendredi un groupe d’actifs en reconversion d’emploi. A nouveau des entretiens individuels seront proposés en complément dans des situations spécifiques et autre nouveauté, l’Uris proposera de se retrouver pour un déjeuner d’échanges entre actifs le quatrième vendredi de chaque mois, avec les participants ONE.

En conclusion, un petit clin d’oeil nostalgie, c’est peut-être la dernière année je vous présente nos vœux sous le nom de l’URIS. Quel nom aurons-nous choisi d’ici 2015? Pour avoir la réponse, il vous faudra patienter l’automne. D’ici là, le CA vous souhaite santé et réussite dans toutes vos activités.

Jean-Luc GUYOT

logo IESF Uris AR

( extrait de la rencontre des voeux du 28 janvier à Lyon)

2014 Résolument tournés vers les autres

Démarrage sur les chapeaux de roues en ce début de mois de janvier, sans référence quelconque au rallye automobile expatrié en Amérique du Sud.

Pour la première fois depuis de longues années, tous nos adhérents, partenaires, connaissances  et amis sont conviés à échanger des vœux autour d’un verre à l’initiative du bureau de l’URIS. Venez accompagné, c’est l’occasion de cultiver votre réseau dans la communauté IESF à Lyon. Nous y dévoilerons nos premiers projets pour 2014, ainsi que ceux de notre membre associé Allianz.

Le cycle des mardis des Ingénieurs et scientifiques innove également en abordant pour la première fois un thème lié à la santé (inscription). Ce secteur d’activité est l’un pôle phare de la région lyonnaise – au sein duquel nombre de nos membres travaillent. Et de plus les questions socio-économiques, que le développement exponentiel des performances techniques de l’appareillage ne va pas manquer de poser,  rentrent parfaitement dans le fil conducteur de nos entretiens. Inutile de dire que nous ne ferons pas le tour complet de la question le 11 février, mais la qualité des intervenants permettra à chacun de se forger une première opinion.

Projet d’activités 2020

Tout aussi important, le conseil d’administration démarre en janvier sa réflexion quant au rôle que doit jouer l’URIS à moyen terme, et aux services que notre association pourrait ou devrait proposer à ses adhérents. Un questionnaire a circulé en fin d’année parmi les groupes et membres individuels, les résultats serviront de base pour construire une dynamique nouvelle dans la foulée de celle enclenchée au niveau de la fédération nationale IESF. Par ailleurs, il parait souhaitable de connaitre et de prendre  en compte les besoins de ceux qui aujourd’hui ne sont pas membres participants. Car,ne nous voilons pas la face, l’existence de l’URIS est encore souvent méconnue.

La finalisation de ce projet sera un exercice plus compliqué qu’il n’y parait. Les attentes  sont hétérogènes d’un groupement régional à l’autre, sans parler des attentes des membres individuels. Les administrateurs auront à dépasser des intérêts contradictoires, et à trancher en bout de course en fonction de nos propres limites, à savoir le nombre de bénévoles prêts à s’engager.

L’élaboration de notre document final prendra plusieurs mois, et pendant ce temps, la consultation reste ouverte: il n’y a pas de suggestions idiotes, ni de prix à gagner! A vos claviers!

Comme on dit de temps en temps   » c’est reparti, comme en 14! ». Seulement, cette fois-ci la seule guerre à gagner est celle du collectif associatif contre certains individualismes égocentriques.

 

Effervescence…pré-festive!

Bandeau_site(tout centre)

  • Lyon. Rue Germain. Vendredi 20 décembre.

A la veille des vacances, la MDI bourdonne comme une ruche. Des Business angels occupent une salle, le groupe ONE la deuxième, une troisième réunion de préparation de la JNI squatte le bureau de la secrétaire, chassée temporairement vers d’autres cieux. Les bureaux des permanents de l’association OPE sont tous occupés…Ici JL retrouve Bernard, un ancien collègue perdu de vue depuis plusieurs années, ou là  Damien annonce qu’il attaque un nouveau job le 6 janvier! Pendant le déjeuner sur place, on continue d’élaborer les activités qui seront proposées par l’URIS en 2014.

Dans ces colonnes nous évoquions en avril dernier, le fait que beaucoup de groupes de rencontres sur internet trouvent leur prolongement dans la réalité de rencontres festives ou professionnelles. De même,  la communauté virtuelle Uris-IESF  se tient informée, échange de plus en plus fréquemment par le biais de ce blog, et finalement un certain nombre des ses membres se retrouvent physiquement lors de réunions, rencontres ou conférences correspondants à leurs attentes. La Maison des Ingénieurs répond à cette demande.

  • Changement de décor.

Pour se mettre l’esprit en fête, et sortir de la morosité ambiante, dont parfois la France aime se faire la spécialiste, rien de tel qu’une soirée de café-théâtre.

Alors  prenons la direction du quartier Saint-Paul toujours à Lyon. L’un des cafés-théâtres les plus connus a vu passer des générations d’humoristes, dont les meilleurs ont fait une carrière nationale. Après avoir pris « Un petit coup de blues », la consultation du profil des deux artistes de la soirée cachait une petite surprise.

L’un d’entre eux est un ingénieur INSA! Une nouvelle fois, impossible d’échapper aux IESF…

Alors notez sans tarder la date de la JNI 2014 et prenez un break bien mérité!!!

Très bonnes fêtes de fin d’année.

4ème Mardi des Ingénieurs et Scientifiques

L’amphi Marc Seguin de l’INSA  a accueilli à nouveau les mardis des Ingénieurs et scientifiques le 10 décembre dernier. Le thème de « La mobilité électrique » a fait l’objet d’un débat nourri avec les deux intervenants de la soirée.

MIS 10décembre2013 SP-annonce

Notre partenaire ENVISCOPE a commencé la publication sur son site internet d’un compte rendu des débats .

et des articles spécifiques. Présents et excusés pourront s’y référer avec intérêt.

Durant la soirée, Patrick LECLERC, de la SEE, est venu présenter des images  du  L’ION RALLYE de septembre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rendez-vous l’année prochaine le mardi 11 février. Les noms des intervenants du secteur de la santé seront confirmés après les fêtes de fin d’année.

Nous sommes tous des Y: la réponse chez ONE

L’association des  Supelec de Lyon avait invité un consultant international Benjamin Cheminade  à venir parler fin novembre des rapports entre la génération Y et l’Entreprise. Cette génération qui a débarqué dans les entreprises à partir des années 2000. Parmi les conclusions, on en retiendra que le changement radical du rapport entre l’entreprise et les salariés, dont cette génération est le symbole surtout temporel, s’applique finalement à tous les cadres quelque soit leur âge.

Une page a été tournée. Les hiérarchies et directions des relations humaines ont pris en compte, dans leur mode de management, de gré ou de force cette nouvelle donne. Le dialogue est parfois rude entre les derniers baby-boomers, survivants d’une classe d’âge habituée à faire carrière dans le même groupe, et les trentenaires qui décident de « faire un bout de chemin » avec l’Entreprise qui les recrute.

Autre constat, qui corrobore cette modification, la rupture conventionnelle du contrat de travail est aujourd’hui devenue le mode majoritaire de terminer un CDI, de clore une étape de ce « chemin » pour passer à autre chose.

Dans ce contexte, le thème du débat choisi par ONE pour marquer ses 15 ans tombait à point:

« La fin des carrières linéaires pour les Ingénieurs et scientifiques? ».

Témoignage de Claire
Témoignage de Claire

Si la réponse à la question était évidemment positive, savoir comment vivre les changements de carrière méritait que l’on s’y arrête un peu plus:

Rebondir dans un autre secteur, devenir enseignante, créer son entreprise, gérer la carrière des deux cadres dans un couple: les témoignages d‘anciens de Objectif Nouvel Emploi ne manquaient ni de diversité ni de crédibilité.

Et pourtant, si la qualité des animateurs bénévoles de ONE a été soulignée par tous ceux qui en ont bénéficié, nous devons reconnaitre que la pertinence voire même l’existence de cette action proposée par l’URIS (IESF) à tous les Ingénieurs et scientifiques est encore largement méconnue à l’extérieur. Une modestie propre aux ingénieurs, comme parfois constatée en entreprise? Alors que, même si la population des cadres n’est pas la plus à plaindre dans le contexte actuel, les besoins existent,et la dynamique de groupe qui fonctionne les vendredis matin à la Maison des Ingénieurs peut être un soutien fort utile, pendant une période de reconversion.

ONE a entendu ce message et proposera d’améliorer son action en 2014. Par exemple, les animateurs ont conscience que les centaines anciens d’ONE représentent un formidable réseau à maintenir actif et accessible aux nouveaux « Y » en quête de nouveaux horizons!!!

———————————–

Rappel: le prochain Mardi des I & S continue d’explorer le sujet d’actualité des voitures électriques. On commence à en voir dans l’agglomération lyonnaise et ailleurs, mais les problèmes technologiques de batteries et de réseau de rechargement font encore largement débat quant aux choix des différents constructeurs.

Rendez-vous mardi 10 décembre 19h – Amphi Seguin INSA, seul ou accompagné!!

La fête des Lumières sera finie à Lyon, mais les experts invités éclaireront votre lanterne!