En avril, ne te découvre pas d’un fil

Après le point d’orgue de la Journée de l’Ingénieur, les activités ont repris leur cours au sein des associations basées à la Maison des Ingénieurs, dans laquelle 60 réunions se sont tenues rien que ce mois d’avril:

  • Le groupe de pilotage des Mardi des I&S s’est agrandi – une  retombée parmi d’autres de la JNI – et vous consulte depuis cette semaine sur le programme du cycle de conférences de l’année prochaine. Dix thèmes sont proposés, mais les idées originales sont aussi les bienvenues. Le sondage.
  • Le groupe des AM Business angels, créé par les Arts et Métiers en 2009, est ouvert à tous les membres de notre communauté, tentés par cette activité passionnante mais exigeante.
  • Les animateurs de ONE ont tenu leur réunion de coordination trimestrielle. Ils proposent entre autres d’adopter le nom de IESF Emploi, qui correspond mieux à la réalité actuelle et s’inscrit dans la modification d’image globale de notre fédération. Deux bénévoles vont s’arrêter cet été après avoir apporté pendant plus d’une dizaine d’années une contribution régulière et efficace auprès de ONE. On recherche donc des remplaçants, adressez-vous à Alain Depagne ou Hélène si vous êtes intéressés à en savoir plus.
  • Une fois par mois, une nouvelle tradition conviviale  est en train de s’installer le quatrième vendredi midi. Le débat du dernier déjeuner Inter-actifs a abordé La culture d’entreprise. Une notion en voie de disparition? Pas si simple. Retour sur le 24 avril.
  • Coté avenir de la Maison des Ingénieurs, une vingtaine d’associés de la société civile ont écrit récemment aux gérants pour redire leur opposition à la dissolution de la société civile, propriétaire des lieux. Séparément, deux associations ont demandé à l’assemblée de prononcer cette dissolution. Dans la ligne de sa position clairement exprimée depuis longtemps, IESF Lyon est disponible pour favoriser l’émergence d’un compromis bénéfique à notre communauté lyonnaise des Ingénieurs et scientifiques. Il reste une petite année pour y parvenir. Nous sommes confiants que ce délai est suffisant pour autant que les uns et autres soient attentifs à prendre en compte notre intérêt général.

Avant de vous souhaiter un bon repos mérité pour le 1er mai et les traditionnels ponts qui vont se succèder, nous dirons un mot en hommage à Dominique Baudis, récemment disparu. Devenu le Défenseur des droits sur la fin de sa vie, fonction qu’il a exercé jusqu’à son dernier souffle, il n’avait pas pris cette responsabilité par hasard.

Sa brillante carrière a connu un arrêt brutal, provoqué par la diffusion d’une rumeur complètement infondée, mais tellement détestable qu’elle le déstabilisa pour longtemps. Une leçon à méditer dans notre monde d’hyper communication où il suffit parfois de « dire » pour que cela devienne « la vérité ».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s