Les CESER et les URIS

Non il ne s’agit de l’histoire de deux familles ennemies comme les Curiaces et les Horiaces dans l’antiquité, mais plutôt de savoir comment rapprocher des organisations lointaines l’une de l’autre. Ce thème a fait objet d’une réflexion approfondie au sein des IESF.

Dans chacune des régions française existe un CESER, dont le rôle est souvent méconnu de nos adhérents, membres des URIS.

Le CESER, l’assemblée consultative régionale, contribue à l’expression de la société civile en Rhône-Alpes. Elle est placée auprès du Conseil régional, organe délibératif, et de son président. Les deux assemblées constituent l’institution « la Région ».
Le CESER (Conseil économique, social et environnemental régional) est un lieu unique d’échanges et de dialogue, une force permanente d’analyses et de propositions, destinés à exprimer une vision, partagée avec les acteurs de terrain, des enjeux fondamentaux pour la région et ainsi à éclairer le choix des décideurs politiques pour l’avenir des rhônalpins.
Il donne des avis au Conseil régional, sur sa demande ou suite aux saisines obligatoires  sur le budget ou les schémas directeurs des politiques régionales. Il peut choisir de lui-même certains thèmes d’études et par là s’autosaisir.

Réciproquement, il existe des URIS dans toutes les régions administratives, dont les activités et la représentativité sont probablement sous-estimées par les organes régionaux, alors que la communauté des Ingénieurs représentent 4% des actifs toutes activités confondues.

Devant le constat que nous sommes probablement trop en retrait dans notre expression publique, et modestes quant à notre capacité à faire des propositions innovantes et réalistes pour le futur des territoires et des entreprises dans lesquelles nos membres travaillent, IESF a proposé de faire reconnaitre ce potentiel à l’occasion du renouvellement cette année de la composition des CESER. La variété de nos compétences et la diversité des métiers dans lesquels sont présents les Ingénieurs sont des éléments qui justifieraient largement notre  présence au sein de ces assemblées.

Actuellement, seules deux URIS sont présentes dans les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine.Leur nomination résulte d’une décision du Préfet de Région suivant les directives données nationalement.

Suite à sa récente nomination, Jean-Luc GUYOT a récemment rencontré Bruno LACROIX,  Président du CESER Rhône-Alpes. Dans les prochaines semaines, la conférence des Présidents des trois URIS couvrant notre région va examiner la réelle opportunité que représenterait  le dépôt d’une candidature commune au niveau rhônalpin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s